Vous avez un DMP ?

« Vous êtes donneur. Sauf si vous ne voulez pas être donneur. »

En ce moment est diffusée une campagne nationale à la radio et dans la presse, concernant le don d’organes. Par défaut, nous sommes donc tous donneur d’organes, et nous devons nous manifester si nous ne souhaitons pas l’être. Le don d’organes permet de sauver des vies, et c’est donc l’option par défaut.

Et le Dossier Médical Personnel (DMP)? N’est-ce pas un outil au service de la santé publique destiné à partager les données médicales du patient, et permettant lui aussi de sauver des vies, en l’occurrence la nôtre? Partager entre professionnels les informations de santé utiles à la coordination des soins du patient n’est-ce pas indispensable pour une meilleure prise en charge?

La loi indique que chaque bénéficiaire de l’assurance maladie peut disposer d’un DMP. Mais avoir un DMP n’est pas obligatoire. C’est nous qui décidons d’en demander la création ou pas, de choisir quels sont les professionnels de santé qui peuvent le consulter ainsi que les informations et documents que contiendra chaque DMP.

Si l’objectif du DMP est d’améliorer la qualité et l’organisation des soins, pourquoi est-ce à nous en tant que patient de demander ou d’autoriser la création de notre DMP ? Sommes nous les mieux placés pour savoir si cela est utile et en comprendre les enjeux? Pourquoi celui-ci ne serait-il pas créé par défaut, et chacun se manifesterait alors s’il n’en veut pas, ou s’il ne souhaite pas y faire apparaître certaines données?

Alors que vient d’être publié ce 18 novembre le décret autorisant la création du traitement des données concernées par la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), il serait judicieux de nous poser la question, les patients étant généralement plus favorables à l’accès à leurs données de santé qu’on ne le pense, d’après les enquêtes réalisées. (Les Français largement prêts…)

Alors, bientôt une campagne : « Vous avez un DMP. Sauf si vous ne voulez pas de DMP. »?

0 réponses

Répondre

Que pensez-vous de cet article ? Que vous inspire-t-il ? Que souhaiteriez-vous ajouter ?
Vos commentaires sont les bienvenus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *