INNOV’inMED 2017 les 26 et 27/10/17

L’équipe Wraptor vous attend au salon INNOV’inMED 2017 au Parc Chanot les 26 et 27 octobre 2017

INNOV’inMED est un événement unique en Europe dédié à 100% à la valorisation de la recherche et des innovations disruptives qui font avancer la science et la santé : nous invitons des experts et des visionnaires renommés pour partager et débattre des conditions favorisant l’innovation, présenter des innovations technologiques et organisationnelles.

Du 26 au 27 Octobre 2017, INNOV’inMED réunira pour la première fois, au Parc Chanot à Marseille, un vaste écosystème de décideurs, chercheurs académiques et privés, dirigeants de laboratoires de recherche et de groupes industriels, institutions, médias et start- ups… Tous les acteurs qui font l’Open Innovation et produisent l’innovation en santé et sciences de la vie.

Retrouvez le programme complet

Wraptor présente sa nouvelle release Jeebop MSSanté

 Article paru dans GlobeNewswires du 28/09/17


Wraptor, éditeur de solutions dédiées au monde de la santé, premier éditeur à connecter un site pilote lors de l’expérimentation de l’ASIP en 2014, annonce la disponibilité de la nouvelle version de Jeebop MSSanté permettant de sécuriser efficacement les échanges électroniques réalisés par les professionnels de santé.

Concrètement, Jeebop MSSanté permet d’échanger des données médicales en toute confiance et de sécuriser les accès au travers de l’usage de la carte CPS ou de l’authentification forte OTP. Ne nécessitant aucune installation sur les postes clients, l’utilisation est transparente pour les utilisateurs qui retrouvent leurs messages MSSanté dans leur boite aux lettres habituelle.

Wraptor propose donc une offre qui répond parfaitement aux exigences réglementaires en vigueur et compatible avec le proxy Apicrypt. Proposée en version connecteur On-premise ou messagerie complète hébergée HADS, la nouvelle offre de Wraptor est  une solution efficace qui s’utilise simplement et garantit un haut niveau de sécurité.

Jeebop MSSanté permet de gérer l’ensemble des boites aux lettres applicatives (connexion dossier patient), personnelles (personnel de santé) et organisationnelles (par exemple secrétariat d’un cabinet médical). Enfin, l’utilisateur peut accéder à ses messages sur tous types de supports (PC, smartphone, tablette).

Cette nouvelle version permet plus de souplesse quant à l’utilisation de la MSSanté :
– gestion de nombreuses notifications : lors de la réception de messages MSSanté, ou encore de correspondant non MSSanté,
– gestion simplifiée grâce au mode multi domaines et multi établissements,
– unification des réceptions MSSanté, Apicrypt ou autres messageries.

Principaux bénéfices de la solution Jeebop MSSanté :

– Sécurisation des transferts des informations de santé
– Protection juridique du personnel
– Traçabilité des échanges
– Gain de temps grâce à la dématérialisation du courrier

Patrick DESOT, Président de Wraptor « Cette nouvelle version fournit toujours plus de fonctionnalités pour simplifier l’usage de la MSSanté, et répondre au mieux aux usages des personnels de santé. Bénéficiant d’une solide expérience en messagerie sécurisée, notre offre garantit un haut niveau de confidentialité et se conforme aux directives réglementaires en vigueur. » 

HIT 2017

Le salon HIT vient d’ouvrir ses portes.

L’équipe de Wraptor vous attend sur le stand C33 Pavillon 1 à Paris Porte de Versailles.

Wraptor annonce la nouvelle version de son EAI dédié au monde de la santé : la  version 4.7 de sa solution Jeebop sera présentée à l’occasion du salon HIT qui se tient du 16 au 18 mai 2017.

Concrètement, Jeebop Santé permet de modéliser et de superviser efficacement les échanges du SIH. Agissant comme une véritable multiprise, l’EAI Jeebop assure l’interopérabilité et la gestion des flux de l’ensemble des applications internes et externes. Grâce à la facilité de modélisation, les DSI des établissements de santé peuvent mettre en place des interfaces opérationnelles très rapidement, qu’elles soient normées ou spécifiques. À l’aide de la supervision, elles peuvent alors rapidement agir sur les problèmes en cas de détection d’anomalie.

Au niveau technique, cette version a notamment été optimisée pour l’hébergement HADS et multidomaines. Il est enfin possible d’échanger de manière sécurisée avec le système d’information local ou d’autres applications hébergées.

Quelques évolutions fonctionnelles :

– Prise en charge des formats Chorus dans le cadre de la facturation électronique des établissements publics.

– Prise en charge étendue des demandes de remboursement (DRE) avec les mutuelles pour un remboursement plus rapide des établissements de santé.

Patrick DESOT, Président de Wraptor « Cette nouvelle version intègre toutes les fonctionnalités indispensables pour se conformer aux exigences réglementaires (sécurité, identito-vigilance) et permet aux établissements de faire évoluer leur SI et de gagner en productivité. Jeebop Santé est un EAI métier qui offre une réelle alternative aux solutions génériques qui n’intègrent pas les attentes sectorielles des professionnels de santé. Cette particularité nous permet de compter plus de 400 références utilisateurs, par exemple le groupe Elsan et le groupe Médipôle-Partenaires. »

Lancement de MapNFlow – articles presse

L’éditeur Wraptor continue d’innover et fait évoluer sa gamme de solutions en annonçant la disponibilité d’une toute nouvelle application permettant de convertir automatiquement le format de ses données dans celui attendu par une application cible.

Lire l’article Silicon.fr

Lire l’article Yahoo Actualités

Vous avez un DMP ?

« Vous êtes donneur. Sauf si vous ne voulez pas être donneur. »

En ce moment est diffusée une campagne nationale à la radio et dans la presse, concernant le don d’organes. Par défaut, nous sommes donc tous donneur d’organes, et nous devons nous manifester si nous ne souhaitons pas l’être. Le don d’organes permet de sauver des vies, et c’est donc l’option par défaut.

Et le Dossier Médical Personnel (DMP)? N’est-ce pas un outil au service de la santé publique destiné à partager les données médicales du patient, et permettant lui aussi de sauver des vies, en l’occurrence la nôtre? Partager entre professionnels les informations de santé utiles à la coordination des soins du patient n’est-ce pas indispensable pour une meilleure prise en charge?

La loi indique que chaque bénéficiaire de l’assurance maladie peut disposer d’un DMP. Mais avoir un DMP n’est pas obligatoire. C’est nous qui décidons d’en demander la création ou pas, de choisir quels sont les professionnels de santé qui peuvent le consulter ainsi que les informations et documents que contiendra chaque DMP.

Si l’objectif du DMP est d’améliorer la qualité et l’organisation des soins, pourquoi est-ce à nous en tant que patient de demander ou d’autoriser la création de notre DMP ? Sommes nous les mieux placés pour savoir si cela est utile et en comprendre les enjeux? Pourquoi celui-ci ne serait-il pas créé par défaut, et chacun se manifesterait alors s’il n’en veut pas, ou s’il ne souhaite pas y faire apparaître certaines données?

Alors que vient d’être publié ce 18 novembre le décret autorisant la création du traitement des données concernées par la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), il serait judicieux de nous poser la question, les patients étant généralement plus favorables à l’accès à leurs données de santé qu’on ne le pense, d’après les enquêtes réalisées. (Les Français largement prêts…)

Alors, bientôt une campagne : « Vous avez un DMP. Sauf si vous ne voulez pas de DMP. »?

Convergence informatique dans les GHT, comment procéder?

Alors que les Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) se mettent en place, la question de la convergence informatique se pose. Si aujourd’hui chaque établissement d’un GHT dispose de ses propres applications et en particulier de son propre Dossier Patient Informatisé, chacun ayant fait ses choix selon ses besoins, il semble bien difficile d’imposer un autre logiciel à court terme. En effet, la mise en œuvre et le déploiement d’un nouveau logiciel prend souvent des mois, voire des années, dans un établissement, et demande un investissement humain important, notamment en terme de formation du personnel.

Le remplacement pourra bien entendu s’effectuer dans le cadre des marchés de renouvellement des applications, mais cela risque de prendre du temps, et en attendant, il est nécessaire de trouver des solutions rapidement opérationnelles.

Principal obstacle à surmonter, la gestion des identités patients. Aujourd’hui, chaque établissement d’un GHT dispose de son propre système d’Identification Permanent du Patient (IPP). La première étape consiste donc à disposer d’un IPP unique au sein du GHT. Il semble cependant irréalisable d’imposer une modification des bases patients de chaque établissement avec un IPP unique, sans compter les risques de se tromper de patient et les doublons potentiels.

La meilleure solution consiste donc à s’appuyer sur un serveur d’identité patient tel que JIM (Jeebop Identity Manager), afin de rapprocher les IPPs d’un même patient dans chacun des établissements du GHT. Le serveur d’identité permet aux personnes autorisées, de consulter et de gérer les identités. Grâce à de puissants algorithmes de détection de doublons, le serveur d’identité permet de retrouver de façon certaine une redondance de patients, au sein d’un ou plusieurs établissements. Les critères de détection sont basés soit sur les traits stricts : le nom, le sexe et la date de naissance, soit sur certains traits étendus comme les diverses adresses et  les détails de naissance.

Outre ses fonctions de rapprochement, le serveur d’identité facilite l’identitovigilance au sein du GHT, et la conformité aux recommandations du plan « Hôpital numérique ».

Une fois les identités rapprochées entre les différents établissements du GHT, l’interopérabilité des systèmes d’informations peut alors être mise en place pour partager les informations, et transmettre les données d’un même patient d’un DPI à l’autre, sans risque d’erreur. Soit au travers de standard tel qu’IHE, soit au travers d’un EAI santé tel que Jeebop, le partage des données s’effectue alors en temps réel tout au long du séjour du patient dans les différents établissements, et permet au personnel de soin l’accès continu à la totalité du dossier du patient.

Même si cela parait simple ‘sur le papier’, dans la réalité, ceci nécessite une grande expertise, notamment les implications au niveau de la gestion des séjours et de la facturation entre les différents établissements, ainsi que les impacts des échanges intra et inter-établissements sur le système d’informations.

 

Retrouvez nous sur HIT 2016

Le salon HIT vient d’ouvrir ses portes.

L’équipe de Wraptor vous attend sur le stand C31 Pavillon 1 à Paris Porte de Versailles. Nous serons à l’écoute de vos besoins et vous accompagnerons dans vos projets au travers de nos solutions : l’EAI Jeebop, l’offre MSSanté locale ou hébergée, le serveur d’identité patient JIM (identitovigilance, GHT), les connecteurs biomédicaux, nos outils de supervision d’événements complexes (CEP).